Archives pour la catégorie Compte rendu ateliers constituant

Comptre rendu de l’atelier constituant n°6 du 27-10-2016

Atelier constituant n°6
14 participants
Sujets proposés :

1-La monnaie
2-Traitement de l’information
3-La propriété privée
4-TAFPA et CETA
5-comment revenir à un commerce juste
6-égalité homme et femme dans la société : ce sujet a été choisi pour réflexion

Propositions d’articles de constitution :

Groupe 1 : Didier, Françoise, Patricio, Tony, Olivier, Nelly, B, Sandrine
« Du fait d’absence d’égalité naturelle entre les individus (quelque soit le genre) nous
chercherons une égalité d’accès et de droits .
L’équité sera cherchée plus particulièrement de manière individuelle par l’éducation en
évitant la différenciation entre genres et en privilégiant les aptitudes, les capacités et les
envies de chacun, en partant du principe que chaque individu est constitué d’un savant
mélange de féminité et masculinité.
Donc chacun doit être libre de se réaliser et s’exprimer suivant son propre mélange. »

Groupe 2 : Didi, Stéphanie, Lucie, Cynthia, Marcos et Jacques

« Egalité : comment à travers nos différences de genre (Homme, Femme) parvenir à l’égalité
des droits et pouvoir faire des choix en étant libéré de l’image culturelle d’être un homme ou
une femme).
Notre identité se doit de reposer sur une connaissance et des valeurs intérieures. Notre
essence profonde est autre chose que se reconnaitre seulement dans un homme ou une
femme qui n’est qu’une identité de genre : être ou paraître.
Programme scolaire dès la maternelle: intégrer une matière qui permette aux enfants
d’élaborer une réflexion autour du genre, voire du « trans-genre ».
Et ultérieurement des cercles de réflexion, de paroles homme-femme séparés puis
regroupés. Donc via l’identification à un genre éviter les discriminations.
De plus, A travail égal, salaire égal . »

Compte rendu de l’atelier constituant n°4

Compte rendu de l’atelier constituant n°4 du 15 août 2016

Pas de congés pour la démocratie, ce 15 août il y avait 24 participants, pour le quatrième atelier constituant du café du village, répartis en quatre groupes dont 1 hispanophone. Les thèmes proposés étaient :

– la monnaie

– la répartition du territoire

– l’éducation / la culture

– la santé ( système de prise en charge )

– la nourriture

– l’énergie

– le travail

– le temps libre

– l’amour ( et oui on est au café du village )

– la prise en compte du vote blanc

– représentants ou pas ?

– politique autour des nouvelles technologies

– l’accueil des migrants

– la liberté d’expression dans l’état d’urgence

Le sujet retenu à été l’éducation / la culture. Voici la restitution des synthèses de chaque groupe :

Groupe 1 :

( Inès, Justine, Pascale, Anselme, Marinette, Pierre )

1° L’éducation a pour unique but de forger l’esprit critique et l’autonomie du futur citoyen jusqu’à ses 18 ans.

2° Le système éducatif doit transmettre les valeurs constitutionnelles.

3° Aucune institution religieuse ne doit intervenir dans l’éducation publique.

4° L’école est un lieu primordial d’éducation mais elle n’en est pas l’unique garante.

Le système éducatif doit garantir que tout citoyen ait acquis les bases : lire, écrire, compter, se forger un sens critique.

6° L’état se doit de garantir les moyens d’action de tous les personnels d’éducation.

7° Tout parent à droit à un temps partiel reconductible jusqu’à majorité de ses enfants.

8° Les personnels d’éducation doivent être activement impliqués dans les décisions relatives à l’éducation.

9° Un adulte éducateur ne doit pas avoir en responsabilité plus de vingt jeunes.

10° L’éducation concerne le corps et l’esprit : le temps éducatif doit être partagé entre théorie et pratique.

Groupe 2 :

( Gladys, Patricia, Stéphanie, Yassine, Simon )

1° Faire rentrer la culture à l’école comme vecteur d’apprentissage.

2° Proposer différents espaces vivants dans lesquels les gens se respectent et ont des choses à faire ensemble qui permettent aux enfants de découvrir différentes orientations culturelles à l’école et en dehors avec l’accompagnement d’adultes compétents et impliqués.

Groupe 3 :

( Pascal, Andres, Mara, Michelle, Marcos, Didier, Françoise )

1° La culture doit faire partie de l’éducation.

2° L’éducation doit donner sa chance à tous

3° Qu’on intègre dans les discutions gouvernementales sur les programmes éducatifs des représentants des associations citoyennes et non gouvernementales . Se rapprocher des écoles alternatives.

4° Éteindre la télé optimiser l’utilisation des nouvelles technologies.

Groupe 4 :

( Jean-louis, Estelle, Didi, Valentin, Nicolas, Gaëlle )

Toute personne a le droit de choisir ce qu’elle veut devenir, ce qu’elle veut apprendre, ce qu’elle veut découvrir, ce qu’elle veut réaliser. Avec la famille, l’état doit être garant de cette liberté fondamentale qui favorise les échanges et la transmission des savoirs, des savoirs faire et du savoir vivre. Il faut multiplier les lieux de partage pour que chaque citoyen devienne un éducateur, fort de son expérience, en vue de donner a chacun les moyens de son autonomie. L’accès à la culture qui prolonge l’éducation doit passer par des lieux subventionnés mais libérés des tutelles administratives centralisées pour impliquer chaque territoire et ses habitants.

 

Compte rendu atelier n°3

Compte rendu de l’atelier constituant n°3 du 20juillet 2016

Comme chaque moi maintenant, nous avons organisé un atelier constituant au moi de juillet, 18 personnes ont participé reparties en 3 groupes de 6. Les sujets proposés ont étés :

– La monnaie

– La désobéissance civile

– L’éducation

– Révolution ou évolution

– La santé

– La place du travail dans la société.

Le sujet retenu a été la place du travail dans la société. Il en est ressorti 3 synthèses :

Groupe 1 :

1° Ce qui portait autrefois le nom barbare de travail qui a pour étymologie la torture s’appelle dorénavant réalisation, afin que la notion d’épanouissement soit prise en compte.

2° Intégrer la dimension philosophique de la réalisation dans les programmes d’éducation nationale et utiliser les outils de communication non violente afin d’aider les enfants a savoir qui ils sont et quels sont leurs besoins.

3° Convertir les systèmes hiérarchique d’entreprise en systèmes collégiaux.

4° Obligation pour les entreprises de se sensibiliser à la nécessité qu’ont leurs salariés à se ressourcer

5° Ouverture des droits compensatoires après une démission.

Groupe 2 :

Préambule : Le revenu universel est un droit immuable. Le travail ne doit donc pas être une nécessité mais un choix.

1° Considérant que le travail est un choix de chacun, l’éducation se devra d’etre axée sur l’autonomie le savoir faire et le savoir vivre

2° Seule les salariés d’une entreprise auront le droit d’y posséder des parts du capital

3° La réalisation de soi se construit par le travail choisi et le temps libre choisi ce qui permet de partager l’activité nécessaire à la société

4° Les entreprises d’utilité public (eau,électricité, transport, communication , liste non exhaustive doivent être gérés par la collectivité,

Groupe 3 :

La question du travail découle de l’organisation globale de la société . Répartition des richesses , nécessité minimale de production et de services. Donc nous avons pensé à juste  titre que :

1° Il faut dégager le travail de la notion de survie économique ( salaire à vie, débat sur l’oisiveté tranché de manière optimiste.)

Répartition des richesses permettant l’application de l’article 1

a- plafonnement des hauts revenus

b- Contrainte sur l’actionnariat et le capital et plus sur le travail.

Comme chaque foi tout c’est passé dans le respect et la bonne humeur, il y avait de la bière et de la politique et il n’y a pas eu de bagarre…