Festival d’Anères

Le site du Festival

Chaque nouvelle édition du Festival d’Anères renouvelle le miracle : réunir une moyenne de plus de 300 spectateurs par séance pour voir des films muets dans un village de 180 habitants ! Le défi fou, lancé en 1998, d’organiser un festival de cinéma muet à Anères a été pris au sérieux. Aujourd’hui, la manifestation poursuit son chemin et, au fil des ans, elle gagne en maturité. Comment ne pas constater qu’il s’agit d’un succès ?

Anères, capitale du cinéma muet

Solidement ancré en région grâce aux nombreux liens tissés avec les acteurs de la culture, avec le milieu associatif et avec le public local, le Festival d’Anères est aujourd’hui également connu et reconnu au niveau national et international. Depuis la création du festival, 420 films muets (courts et longs métrages) ont été présentés, accompagnés par environ 215 musiciens différents.

« Pelloche » et « partoche »

Anères se trouve en bas, à gauche, sur la carte de l’hexagone. Situé à 1h de train de Toulouse, entre Saint-Gaudens et Tarbes, ce village de 180 habitants est devenu le lieu d’une manifestation unique en France. Depuis 17 ans, du mercredi au dimanche qui précèdent le lundi de pentecôte, on ne chôme pas : il s’y tient un festival de cinéma muet pas prétentieux, qui ne cesse de prendre de l’ampleur et de l’épaisseur. Pas un festival de gourmands, non, ni de gourmets, mais un festival de bons vivants : un festival qui cuisine intelligemment « pelloche » et « partoche », où des chefs d’œuvre d’images animées d’antan sont accompagnés en direct par des musiciens, compositeurs et interprètes du temps présent. Anères ose réunir cinéma et spectacle vivant en projetant de belles copies restaurées, accompagnées par des musiciens talentueux.

Présenter tout le patrimoine du cinéma muet

Depuis 17 ans, les programmateurs du Festival d’Anères ont pris le parti de développer une seule et unique thématique : celle de la qualité. Présenter des films intéressants, particuliers, placer comme critère essentiel de sélection le plaisir : le plaisir du cinéma, le plaisir de voir, le plaisir de partager. Cette méthode, peut-être atypique, offre au Festival d’Anères le mérite de proposer chaque année une programmation éclectique, à l’image de son public. Comme chaque année, il y en aura pour tous les goûts, avec du rire, de l’action, des drames, de l’émotion,… Il y aura des films provenant de nombreux pays : la France et les Etats-Unis bien sûr, mais aussi l’Allemagne, le Russie, la Pologne ou l’Espagne…

Présenter de belles copies restaurées

Nous souhaitons montrer les films dans leurs meilleures copies en travaillant en partenariat avec de nombreuses cinémathèques européennes et en collant dans la mesure du possible à l’actualité des restaurations. Grâce à un certain nombre d’institutions avec lesquelles nous travaillons régulièrement, nous pouvons obtenir les précieuses bobines et nous tenons à les remercier. Cette année, les copies proviendront notamment de la Cinémathèque de Toulouse, de la Cinémathèque française, de la direction du patrimoine du CNC, de la Filmoteka Narodowa (Pologne), ou encore de Lobster Films.

Présenter des accompagnements musicaux de qualité

Le Festival d’Anères est aujourd’hui reconnu autant pour les options musicales qu’il défend que pour la programmation des films. La programmation musicale est de plus en plus pour nous un cruel dilemme, partagés que nous sommes entre le désir de découvrir (et de faire découvrir) de nouveaux musiciens et celui d’approfondir nos relations avec les musiciens que nous connaissons bien, en qui nous avons confiance et auxquels nous avons envie de proposer de nouveaux défis. Cette édition sera donc une nouvelle fois un joyeux mélange entre les « habitués » et les « petits nouveaux ».
Nous poursuivons par ailleurs une démarche visant à amener vers Anères des résidences d’écriture et de répétition autour de l’accompagnement des films muets. Le Festival d’Anères offrira donc le gîte, le couvert et une salle de répétition équipée aux musiciens concernés certaines créations musicales, soit une quinzaine d’artistes qui viendront se mettre au vert un peu plus tôt que les autres, à partir du 15 mai…

Présenter les films dans une ambiance conviviale

Montrer les films dans une ambiance conviviale et faire en sorte de mélanger les publics. Tout le monde reconnaît que l’ambiance et le succès du festival viennent en grande partie de l’endroit où on se retrouve avant et après les séances cinématographiques pour échanger, autour d’un verre ou d’un repas : au Café du Village, cœur historique de cet événement tenu par l’Association locale « Remue-Méninges ».